Revue du Kindle

  • Tweet
  • Tweet

Je me suis procuré récemment le nouveau Kindle (version 4)  disponible pour la première fois sur Amazon.fr (depuis début octobre). Et j’en suis très satisfait. Tellement satisfait en fait que j’ai décidé d’en faire un article. Voici donc ma revue du Kindle :)

Le Kindle pour quoi faire ?

Pour lire ! Et pour lire uniquement. Ce n’est pas un tablette comme les autres. C’est un lecteur de livres électroniques (Amazon dit « liseuse » mais je n’aime pas trop le terme). Donc rien à voir avec l’iPad ou une autre tablette à la mode.

Avec le Kindle, pas de jeu, pas d’application. Juste une « tablette » pour lire des livres ou des journaux et magazines au format électronique (il est quand même possible d’aller un peu sur internet avec, j’en reparle plus bas).

Kindle 4 - format paysage

Le blog coaching-vie-futee.com vu sur le Kindle d'Amazon

Aspect et taille

Dans cette version du Kindle, l’écran n’est pas un écran tactile, et il n’y a pas de clavier physique.

Mais l’écran est de très bonne qualité, la technologie d’encre électronique utilisée donne un excellent rendu du texte et des images (mais sans couleur). Il n’y a aucune impression de « pixels » et il n’y a aucun reflet, même au soleil.

Ce n’est pas un écran rétroéclairé (lumineux), il faut donc un source de lumière externe pour lire sur cet écran (comme pour un livre papier en fait).

On peut penser que c’est une contrainte quand on a l’habitude d’avoir des écrans lumineux partout autour de soi (écran de tablette, d’ordinateur, de télévision), mais ceci a été fait volontairement pour faciliter la lecture.

Il est en effet beaucoup plus agréable (et beaucoup moins fatiguant) de lire sur l’écran du Kindle  que sur celui d’une tablette classique ou que sur l’écran d’un ordinateur. Le seul inconvénient c’est que, comme pour un livre, on ne peut pas lire dans le noir (mais on peut acheter une lampe accessoire adaptée au Kindle).

Format du Kindle : Il fait la taille d’un livre de poche (en plus fin) : il fait 16,6 cm de hauteur, 11,4 cm de largeur et 0,9 cm d’épaisseur.

Le design est soigné et plutôt pas mal, sans non plus être exceptionnel. Mais bon en ce qui me concerne, ça n’a pas beaucoup d’importance… :)

Lecture

La lecture est très agréable. On s’habitue vite aux boutons pour tourner les pages, disponibles des 2 côtés de l’appareil.

Il y a un petit laps de temps quand on charge une nouvelle page, mais très court (et qui est sans doute compensé par le fait qu’on a pas à tourner physiquement les pages en bougeant la main).

Il est possible de changer la taille de la police, la hauteur de l’interligne, ainsi que la largeur des pages et l’orientation de l’écran (format paysage ou portrait). Trois polices différentes sont disponibles également.

De ce point de vue là, on peut vraiment trouver le bon format pour une lecture agréable (lire sur un format « poche » ne signifie plus lire des petits caractères).

Bref, après les premières minutes de découverte, on s’habitue très vite, et la lecture sur Kindle devient tout aussi agréable que la lecture sur un livre normal. Alors, c’est mon avis personnel, mais n’ayez pas d’ a priori sans l’avoir essayé suffisamment longtemps…

Caractéristiques supplémentaires pour la lecture

Il est très facile de souligner un passage ou mettre une marque (un signet). On peut y revenir rapidement ensuite.

Il est aussi possible de prendre des notes. Mais c’est le premier point faible du Kindle : écrire des notes prends énormément de temps puisqu’il n’y a pas de clavier physique, il faut sélectionner les lettres une par une avec le pavé directionnel.

Il est facile de faire une recherche dans le livre ou de changer de chapitre.

Il y a des dictionnaires inclus (français et anglais notamment) : si on ne comprend pas un mot, il suffit de déplacer un curseur sur le mot pour afficher la définition.

Un livre s’ouvre automatiquement à la page où on l’a laissé, même si on en a ouvert d’autres entre temps.

Wifi

Le Kindle intègre le wifi ce qui permet de télécharger directement les livres sur le Kindle (sans ordinateur). Il suffit d’avoir un point d’accès WiFi. (Mais on peut aussi télécharger des documents par le câble usb fourni. Ce câble sert aussi à recharger la batterie du Kindle)

Il y a également un navigateur internet (qualifié de « fonction expérimentale »). Il ne faut  donc pas s’attendre à ce que tous les sites fonctionnent bien sur le Kindle. C’est un peu un « bonus ».

Comme je le disais plus haut, taper du texte prend beaucoup de temps donc taper une adresse url est fastidieux. Il n’est pas possible non plus d’ouvrir plusieurs pages internet en même temps.

Ce n’est donc pas l’outil l’idéal pour surfer sur internet, mais il peut dépanner pour vérifier une information ou lire un article sur un site. Il est d’ailleurs possible d’ajouter des adresses internet dans la liste d’urls déjà présentes (il y a notamment wikipedia, google, yahoo mail, gmail…), ce qui peut permettre un gain de temps dans certaines situations (quand l’ordinateur chez soi est éteint, ou dans un lieu public avec une connexion wifi…).

Bibliothèque

Selon Amazon, il est possible de stocker jusqu’à 1400 livres sur le Kindle. L’appareil a 1,3 giga de mémoire environ disponible pour l’utilisateur.

La boutique Amazon est très riche et propose pour le Kindle :

  • 985 000 livres en tout (dont 850 000 en anglais environ)
  • 45 000 livres en français
  • 22 500 livres gratuits, dont plus de 4000 en français

 

 Conclusion

Points forts :

  • Lecture très agréable sur l’écran
  • De nombreuses options pour optimiser l’affichage du texte
  • Autonomie de batterie longue
  • Bibliothèque très fournie, plus de 4000 titres gratuits disponibles en français (ce qui fait du Kindle une très bonne affaire)
  • Pour ceux qui lisent en anglais : la boutique Amazon est la caverne d’Ali Baba : inépuisable
  • Prix des ebooks : souvent moins chers que leur version papier
  • Wifi intégré et utilisable sans ordinateur
  • Possibilité d’aller un peu sur internet
  • Possibilité de charger des documents personnels sur le Kindle (possibilité aussi de le faire en envoyant un email avec le document en pièce jointe)
  • En plus des livres au formats Kindle de base (AZW) , possibilité de lire les formats : TXT, PDF, MOBI non protégé, PRC natif ; HTML, DOC, JPEG, GIF, PNG, BMP converti (source : Amazon, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester chaque format)
  • Réduit fortement le poids et l’encombrement des bagages lorsque l’on est un voyageur qui aime lire
  • Possibilité de télécharger des journaux et magazines dans le Kindle
  • Possibilité de lire ses ebooks sur PC ou sur d’autres périphériques (smartphones) avec l’application Kindle

Points faibles :

  • La lecture de fichiers au format pdf n’est pas toujours facile : il n’est pas possible d’optimiser le zoom sur la largeur exacte du texte (4 niveaux de zoom préréglés uniquement, et la navigation dans les pages en mode zoom n’est pas agréable). Lire au format paysage est indispensable, mais pas toujours suffisant pour une lecture confortable des fichiers pdf
  • Prise de notes fastidieuse
  • Même si ce n’est pas la fonction première du Kindle, on aimerait plus de confort pour aller sur internet, mais c’est difficile sans un clavier physique et sans écran tactile (nb : il existe des Kindle avec clavier ou écran tactile mais ils ne sont pas disponible à l’heure actuelle sur amazon.fr – ils sont aussi plus chers)
  • On perd les repères physiques d’un livre papier (épaisseur, numéro des pages)
  • Incompatibilité des fichiers au format Kindle (AZW) avec d’autres lecteurs de livres électroniques

Voilà, c’est tout pour cette revue du Kindle 4. Malgré ces quelques défauts dont il faut avoir conscience, je pense que les points positifs l’emportent très largement dans l’ensemble. Si vous n’avez pas encore fait vos achats de Noël, et si vous manquez d’idées, le Kindle est une idée intéressante pour tous ceux qui aiment lire ou souhaitent se remettre à lire. Personnellement, je le recommande sans problème !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d’Amazon en cliquant sur l’image ci-dessous :

A lire également :

Mots-clés recherchés :

  • format kindle cest quoi
  • kindle dans le noir
  • kindle lire dans le noir
  • format kindle cest quoi
  • lire dans le noir avec kindle
  • lire dans le noir kindle
  • revue kindle
  • kindle lecture dans le noir
  • lire dans le noir avec un kindle
  • surfer sur internet avec kindle
  • MarieBo Solutions , le 12 décembre 2011 à 4 h 14 min

    Bonjour,

    Enfin l’article que j’attendais. Comme je vis au Québec, je ne peux pas acheter le Kindle en France ni le Kindle Fire qui me fait tellement envie mais qui se vend pour l’instant uniquement aux USA.

    Je ferai un lien avec ton article dans le MarieBo News no 2.

  • Benoît , le 12 décembre 2011 à 12 h 51 min

    Bonjour Marie-Bo,
    Merci c’est sympa !
    Bonne journée
    Benoît

  • Mikaël , le 13 décembre 2011 à 1 h 07 min

    Bonsoir Benoît,
    Je me demandais si le kindle ne faisait pas double emploi
    avec un ordinateur portable ou une tablette.
    Me voilà rassuré, j’adore lire le soir mais j’ai beaucoup de mal
    à lire sur les écrans.
    Je ne savais pas que le kindle était doté d’un écran non rétro éclairé,
    un « écran noir? » donc il serait plus facile à lire.
    Dommage pour les images couleurs, mais bon…
    Je vais surement me laissé tenter.

    • Benoît , le 13 décembre 2011 à 1 h 41 min

      Bonsoir Mickaël,
      Bienvenue sur ce blog !
      Pas (ou très peu) de double emploi avec un ordinateur ou une tablette en effet.
      En fait, non seulement c’est plus agréable de lire sur l’écran Kindle, mais en plus comme on n’est pas en même temps connecté sur internet (en lisant), par rapport à la lecture sur un ordinateur, on limite les interruptions liés aux emails, ou la tentation d’aller sur un site internet. On reste donc bien concentré sur ce qu’on lit, comme avec un livre normal.
      Benoît

Répondre à MarieBo Solutions Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher mon dernier article (CommentLuv)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.