La timidité, un avantage ?

  • Tweet
  • Tweet

Êtes-vous timide ? Si c’est le cas, alors, croyez-moi, je vous comprends. J’ai moi même été très timide (très très très timide même !), et pendant très longtemps.

  • Être paralysé en cours à l’idée de devoir prendre la parole  (parfois même pour réciter une leçon pourtant apprise et connue).
  • Devenir tout rouge à l’appel de son nom.
  • Trembler (au sens propre !) d’aller au tableau pour essayer de résoudre un exercice de maths pourtant simple… et ne pas y arriver car incapable de se concentrer, et même incapable de lire correctement ce qui est écrit sur le tableau.. bref totalement débordé par les émotions…
  • Être paralysé et incapable d’aligner 3 phrases d’affilé lors de l’oral du bac de français…(tout en étant pourtant bien préparé)
La timidité peut-elle être un avantage
La timidité peut-elle être un avantage ?

Tout ça je l’ai connu encore et encore tout au long de ma scolarité, et même pendant mes premières années d’études après le bac.

Et je ne parle pas de ma vie sentimentale, longtemps inexistante ailleurs que dans mon imagination…

Cela a rendu mes 20 premières années parfois bien difficiles.

Pourtant, aujourd’hui, je ne suis plus timide. J’ai beaucoup voyagé, j’ai des amis au 4 coins de l’Europe et j’ai une petite amie dans une relation positive et stable.

Je m’en suis sorti. Et si un GRAND timide comme moi a pu s’en sortir, alors certainement n’importe quel timide peut aussi. Vous aussi.

Une prise de conscience importante

Je ne vais pas aujourd’hui donner de solutions pour sortir de la timidité (j’y reviendrai dans d’autres articles). Cependant je souhaiterais faire prendre conscience d’une idée qui me semble extrêmement importante.

Je pense que cette simple idée, quand elle est acceptée à 100% peut suffire à prendre réellement la décision de se sortir de sa timidité.

Cette idée très simple, la voici : être timide ne comporte AUCUN avantage.

Je sais, vous vous attendiez sans doute à quelque chose de plus étonnant, et pourtant…

En effet, cela peut paraître évident, (surtout pour les non timides), mais en fait beaucoup de timides pensent un peu (ou se convainquent)  intérieurement qu’être timide, finalement, est la preuve d’une grande valeur, voire parfois d’une plus grande intelligence, parce qu’on est « plus sensible ».

C’est pourtant faux (sauf pour la sensibilité, j’y reviens plus bas). Mais cette petite voix, ou cette partie de nous qui pensent comme cela nous empêche de prendre réellement la décision de changer. Cette idée fausse devient une excuse pour ne pas vraiment essayer.

Cette petite voix ne nous veut pas de mal, mais elle nous piège. Si j’avais vraiment pris conscience de cela plus tôt, je suis certain que j’aurais vaincu ma timidité beaucoup plus jeune.

Et il ne s’agit pas simplement de le savoir mais d’en être conscient. De la même façon : un fumeur sait que fumer n’est pas bon, mais il n’essaye réellement d’arrêter que quand il a vraiment pris conscience des dangers.

Être timide n’est pas un gage de qualité. Être timide ne vous rend pas meilleur, à aucun point de vue.

Est-on moins bon alors que les autres quand on est timide ? Non plus. On est ni meilleur, ni moins bon. On est juste soi-même (mais on refuse quelque part de l’être complètement). Et on sera toujours soi-même quand on ne sera plus timide !

En ce qui concerne la sensibilité il est vrai, que les timides sont souvent très sensibles. Sauf que justement dans le cas précis des timides, la sensibilité n’est pas une qualité car elle est subit ! C’est elle qui paralyse dans beaucoup de situations.

Transformer sa timidité en avantage ?

Pour qu’être timide devienne une qualité, il faut ne plus être timide ! En fait, ça ne devient pas tout à fait une qualité, mais une EXPERIENCE d’une grande valeur. Mais encore une fois, seulement lorsqu’on n’est plus timide.

Et par ailleurs, c’est seulement quand on n’est plus timide que l’on peut véritablement utiliser sa sensibilité à son avantage.

Si vous êtes timide mais n’êtes pas d’accord avec cet article, je vous demande d’y réfléchir quand même. Demandez-vous si ce n’est pas cette petite voix qui essaie de garder son pouvoir sur vous ? Rappelez-vous aussi que moi même j’ai été très timide…

Et si vous avez une expérience à partager sur la timidité, laissez-nous un commentaire !

A lire également :

Mots-clés recherchés :

  • timidité et intelligence
  • avantage de la timidité
  • qualité timide
  • intelligence timidité
  • changer timide en qualité
  • timidité et sensibilité
  • avantage timidité
  • timidite conscience
  • timidité
  • timide sensible intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher mon dernier article (CommentLuv)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.