Comment utiliser son agressivité pour avancer

  • Tweet
  • Tweet

Savoir utiliser son agressivité de manière constructive est fondamental pour résoudre certains de ses soucis. Cela permet en plus de gagner considérablement en efficacité.

Êtes-vous parfois colérique ?

Ou vous sentez-vous parfois frustré ?

Agressivité, frustration

Frustration, agressivité : comment les utiliser ?

Si c’est le cas, sachez d’abord que la frustration est un sentiment normal de la vie. Et la frustration est souvent la cause de notre agressivité.

On nous apprend souvent étant enfant qu’il ne faut pas s’énerver, qu’être fâché est mal. Si cette explication est compréhensible, elle n’en reste pas moins insuffisante. Être agressif n’est qu’une réaction normale à la frustration.

Et la frustration elle existe toujours à un moment ou à un autre. Le problème n’est pas d’empêcher l’agressivité que l’on peut ressentir de s’exprimer (ce qui peut être la source de problème psychologiques), mais de canaliser cette énergie vers quelque chose de constructif.

Exemple dans le sport

Il est fréquent dans le monde sportif (amateur ou professionnel) de voir des sportifs s’énerver fortement contre l’arbitre ou contre un autre sportif qui n’a pas fait ce qu’il aurait dû (qu’il soit un adversaire ou un partenaire aussi d’ailleurs, voire contre lui-même).

Cela représente une perte d’énergie phénoménale. Au lieu d’utiliser cette agressivité d’une façon constructive vers l’objectif du sport, elle est éliminée brutalement et de façon destructrice avec des conséquences immédiates très pénalisantes (cartons, expulsions…).

De plus cette agressivité n’est pas libérée « proprement » et risque de laisser des traces ensuite dans le mental du sportif pour le reste du match surtout, mais aussi parfois pour les matches suivants. Sans compter l’influence négative sur le mental  des autres joueurs et des arbitres.

Cela peut donc avoir des conséquences bien pire que « l’injustice » ressentie. Cette agressivité est donc bien une énergie négative qu’il faut essayer d’éliminer.

La solution et l’objectif est ici de toujours garder son calme. Toujours.

Cependant, cela n’est ni facile ni magique. Comme je le disais plus haut, la frustration est toujours présente dans notre vie à un moment ou à un autre. Il faut donc anticiper ces moments de frustrations et faire un vrai travail sur soi. Ceci afin d’utiliser à son avantage l’énergie de l’agressivité générée .

Se préparer à faire face à la frustration

Une méthode efficace est de se préparer à l’avance. Il faut se visualiser en train de sentir la « pression », la frustration et la colère « monter », et s’imaginer :

  1. faire le choix de ne pas réagir immédiatement. Quelques secondes suffisent généralement pour ne pas réagir de manière automatique et non réfléchie.
  2. réfléchir immédiatement à une manière CONSTRUCTIVE d’utiliser cette quantité d’énergie disponible

En sport : il faut s’entrainer à canaliser son énergie vers la concentration, la précision et la puissance, le tout orienté vers l’objectif principal du sport.

Cela fonctionnait bien pour moi à l’époque où je jouais au tennis : il m’est arrivé de faire plusieurs aces d’affilé après avoir eu l’impression de m’être fait volé un point par exemple. Ou de « réaliser des « gros coups gagnants », laissant l’adversaire impuissant et un peu dégouté :) .

Visualiser régulièrement

Si vous êtes colérique ou si vous vous énervez souvent, il est nécessaire de pratiquer des « séances de visualisation » souvent et régulièrement pour arriver au résultat voulu.

Si quelqu’un en particulier vous énerve souvent par exemple, imaginer la scène se produire et visualisez-là : au lieu de vous énerver, vous marquez d’abord un temps d’arrêt. Vous ne cédez pas à la tentation de vous énerver. La pression doit déjà redescendre un peu. (Vous réaliserez d’ailleurs peut-être à ce moment là que ce n’est pas la personne qui vous énerve, mais vous qui vous énervez tout seul ! C’est un autre sujet cependant, pour un autre article…)

Puis vous utilisez le reste de cette énergie pour vous focaliser sur l’objectif (qui peut-être par exemple dans ce cas de changer la manière dont vous communiquez avec cette personne). Vous pouvez par exemple exprimer vos émotions de manière rationnelle et posée et chercher à obtenir un dialogue constructif.

Bon à savoir : si vous avez vraiment tendance à vous énerver rapidement, il y a peu de chance de réussir du premier coup car vous avez l’habitude de réagir au quart-de-tour. Il faut briser cette habitude ce qui peut prendre un peu de temps.

Mais ne renoncer pas, ça peut vraiment considérablement améliorer votre vie.

En plus de réduire considérablement vos soucis, cela aura pour effet de considérablement augmenter votre efficacité. Car vous vous entrainez ainsi à rester focalisé sur vos objectifs.

Il y a également un bénéfice surprise : une grande hausse de la confiance en soi, ce qui est toujours bon à prendre !

Et vous, avez-vous déjà essayer de canaliser votre agressivité ? Avec quels résultats ?

A lire également :

Mots-clés recherchés :

  • canaliser son agressivité
  • comment canaliser son agressivité
  • augmenter son agressivité
  • apprendre canaliser son energie
  • comment calmer son agressivité
  • agressivité constructive
  • canaliser agressivité
  • calmer son agressivité
  • comment ne pas s enerver au tennis
  • augmenter lagressivité
  • Comment utiliser son agressivité pour avancer | Coaching Vie Futée | DEVELOPPEMENT PERSONNEL 2012 | Scoop.it , le 19 avril 2012 à 19 h 05 min

    [...] https://coaching-vie-futee.com – Today, 7:05 PM [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher mon dernier article (CommentLuv)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.