Vidéo : l’expérience du marshmallow

  • Tweet
  • Tweet

Joachim de Posada, coach et auteur, nous parle de l’expérience étonnante du marshmallow. Retarder la gratification : voilà un secret du succès qu’on devrait davantage travailler (pour soi-même) et transmettre…

La leçon est simple dans cette vidéo : apprendre à retarder la gratification est un facteur clé du succès.

Cet enfant comprend déjà à quatre ans le principe le plus important pour la réussite, qui est la capacité à retarder la gratification. La tempérance, le facteur le plus important pour la réussite.

ils ont découvert que 100 pour cent des enfants qui n’avaient pas mangé le marshmallow avaient réussi. Ils avaient de bonnes notes. Ils se portaient très bien. Ils étaient heureux. Ils avaient des projets. Ils s’entendaient bien avec leur professeur et les autres étudiants. Ils allaient bien.

Il est quand même important de noter que parmi ceux qui ont mangé le marshmallow, certains ont réussi quand même. Sans doute ont-ils appris plus tard, à utiliser cette clé du succès…

Alors, maintenant, la question qui fâche ;) :

Si vous n’avez pas encore rencontré le succès que vous désirez, est-ce parce que vous avez tendance, trop souvent, à « avaler le marshmallow » ? Ou est-ce parce que vous êtes en train de « laisser le marshmallow à sa place » (c’est à dire en train de construire votre succès) ?

 

A lire également :

Mots-clés recherchés :

  • lexpérience du marshmallow
  • expérience enfants marshmallow
  • marshmallow reussite
  • marsmallow expérience scientifique
  • Paul , le 15 novembre 2012 à 15 h 45 min

    Peut etre que c’est tout simplement une question d’éducation ? Ceux qui n’ont pas mangé le marshmallow était « mieux elevé » dans le sens ou ils ont respecté des codes établis dans la société… Après la réussite c’est quoi ? Réussite financière ou tre heureux tout simplement ?
    Lisez mon dernier article : http://www.estatestudent.com/logement-londres.html

    • Benoît , le 15 novembre 2012 à 16 h 19 min

      Bonjour Paul,

      Oui c’est peut-être une question d’éducation, mais je dirais peu importe.

      Ce qui est intéressant selon moi, c’est que cela semble montrer que la capacité à « retarder la récompense » est une stratégie (ou un comportement) efficace à long terme pour aller vers la réussite, quelle qu’elle soit (dans la vidéo, il parle de meilleurs résultats scolaires, mais aussi de bonnes relations avec les autres et qu’ils étaient plus heureux).

      Et comme je le remarque dans l’article certains ont « réussi » alors qu’ils avaient « échoué » lors de l’expérience, ce qui veut dire que l’on peut de toute façon évoluer pour trouver la réussite (et donc même si c’était une question d’éducation lors de l’expérience).

      Benoît

  • Damien , le 15 mars 2013 à 18 h 58 min

    Oui, l’éducation a son rôle à jouer pour donner toutes ses chances de réussir dans la vie à un enfant.

    La patience est une de ces qualités. Le tout tout de suite ne fait pas bon ménage avec la réussite, si nous entendons bien sûr réussite au sens bonne vie, vie heureuse.

    Pour ma part chaque fois que j’ai pu faire preuve d’impatience, ça m’a coûté bien plus en mauvaise qualité de vie que toutes les fois où je me suis gardé de me précipiter sur le premier marshmallow venu.

    Ce qui n’empêche pas d’être prompt à la détente aussi quand cela est nécessaire.
    Lisez mon dernier article : Les relations humaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher mon dernier article (CommentLuv)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.