Les jeux psychologiques ou comment perdre son temps et son énergie

  • Tweet
  • Tweet

Nous perdons parfois beaucoup de temps et d’énergie dans des discussions (ou des disputes) intenses, stériles et inutiles. Eric Berne, l’inventeur de l’Analyse Transactionnelle, a appelé ce type de communication : « les jeux psychologiques » (psychological games).

Malgré cette dénomination, ils n’ont rien d’amusant pour ceux qui y prennent part, bien au contraire…

Pour bien comprendre cet article, je vous invite à lire d’abord mon résumé du livre L’Analyse Transactionnelle de René de Lassus.

Qu’est-ce qu’un jeu psychologique ?

Un jeu psychologique est une des 6 façons de passer son temps selon l’analyse transactionnelle (AT). Les 5 autres sont : le retrait, les rituels, les pastimes, les activités, la proximité.

C’est une transaction dans laquelle les participants se mettent (inconsciemment) dans l’un des rôles de Persécuteur ou de Victime (ou parfois de Sauveteur). C’est parce que cela se fait de manière inconsciente qu’il est difficile d’y échapper.

Les jeux psychologiques ou comment perdre son temps et son énergie
Les jeux psychologiques ou comment perdre son temps et son énergie

Dans ces transactions, il existe 2 niveaux de communications. Le premier niveau qui est celui qu’on entend réellement (parlé), et le second niveau qui est sous-entendu.

L’inventeur de l’AT – Eric Berne – a décrit de nombreux jeux psychologiques typiques et leur a donné un nom. Voici 3 exemples tirés du livre de René de Lassus :

J’essaye seulement de vous aider :

F. est secrétaire de Monsieur D. Elle prépare la salle de conférence et pose sans arrêts des questions à son chef pour que tout soit parfait. Elle est alors dans le rôle de Sauveteur (en essayant de deviner les besoins de son chef avec un zèle excessif).

Monsieur D. qui se concentre sur sa présentation s’énerve (et devient Persécuteur) : « Ah ce que vous êtes agaçantes à la fin !« 

F. devient alors à son tour Persécuteur : « Ah ! vous savez… Moi je faisais cela uniquement pour vous aider !« 

Sans toi :

c’est souvent  un jeu conjugal : « Je t’ai sacrifié mes meilleurs années… Sans toi j’aurais…«   (rôle Persécuteur)

Stupide :

Une personne (la Victime) s’arrange pour faire quelque chose qui va faire dire à une autre personne (qui en entrant dans le jeu devient Persécuteur) : « Tu es stupide/bête ! »

Voici une liste (incomplète) d’autres jeux psychologiques aux noms évocateurs :

  • Le mien est mieux que le tien – un des jeux psychologique les plus courants
  • C’est affreux !
  • Attrapez-moi
  • Cette fois je te tiens, salaud
  • Regarde ce que tu me fais faire
  • Surmené
  • Le gaffeur
  • L’alcoolique
  • Gendarmes et voleurs
  • Viol intellectuel
  • Défauts

Pourquoi il est difficile d’arrêter les jeux psychologiques

La première raison, c’est que les jeux psychologiques commencent inconsciemment. Il est donc beaucoup plus facile d’observer les jeux psychologiques des autres que les siens.

De plus, pour beaucoup de personnes (et notamment pour ceux qui ne sont pas à l’aise dans la proximité), les jeux psychologiques permettent d’obtenir des strokes (contacts). Les jeux psychologiques permettent en effet de vivre des moments intenses. Par contre ils ne résolvent rien.

Et ainsi, comme un jeu psychologique ne résout rien, il est facile de le recommencer plus tard (pour recevoir une nouvelle « dose » de strokes). Ils devient alors facilement une habitude.

Éviter les jeux psychologiques ?

Il est difficile d’éviter complètement les jeux psychologiques. Mais on peut les réduire énormément avec un peu d’entrainement.

Il faut être capable de prendre un peu de recul, d’utiliser son intuition pour détecter les moments où l’on vous présente des jeux psychologiques pour ainsi les refuser.

Il faut aussi être capable d’utiliser son Adulte pour analyser un jeu psychologique auquel on vient de prendre part. Ceci permet de trouver une parade. La prochaine fois qu’un jeu psychologique similaire se présente, on saura ainsi quoi dire ou faire pour éviter de rentrer dedans.

Et vous ? Avez-vous l’impression de perdre beaucoup de temps et d’énergie dans ces jeux psychologiques ?

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir l’Analyse Transactionnelle plus en détail, vous pouvez commander ce livre de René de Lassus – cliquez sur l’image :

L'Analyse Transactionnelle - René de Lassus

L'Analyse Transactionnelle - René de Lassus

2 Responses to “Les jeux psychologiques ou comment perdre son temps et son énergie”

  • Patricia

    , le 20 novembre 2012 à 21 h 33 min

    J’ai de la chance d’etre secrétaire dans une entreprise ou tout se passe bien, on travaille tous pour faire avancer l’entreprise, c’est vraiment chouette, c’est une petite tpe, mais franchement, « god bless america » comme disent les americains, j’ai une chance folle !!! pas de jeu psychologiques chez nous !
    Lisez mon dernier article : http://www.afairedepapiers.com : Une assistante externalisée pour votre petite entreprise

    • Benoît

      , le 20 novembre 2012 à 23 h 36 min

      Bonjour Patricia et bienvenue sur le blog !

      Et bien tant mieux profitez-en !
      Mais que cela ne vous empêche pas de remarquer ceux auxquels on prend parfois part (car tout le monde est concerné) dans nos relations privées, familiales, amicales… :)

      Bonne continuation
      Benoît

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher mon dernier article (CommentLuv)

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.